Mon appréciation de la proposition de recherche

Post Reply
Flaubert Mbiekop
Posts: 1
Joined: Fri Sep 06, 2019 6:42 am
Institutional affiliation*: International Development Research Centre
Contact:

Mon appréciation de la proposition de recherche

Post by Flaubert Mbiekop » Fri Sep 06, 2019 7:00 am

Les auteurs considèrent que la principale contribution tiendra au fait que d’une part, aucune autre étude n’ait jusqu’ici porté sur la situation de la femme sur le marché du travail en zone rurale; et d’autre part les études ayant porté sur la stratégie de diversification des activités en zone rurale aient eu pour objet d’analyse le ménage et non la femme prise individuellement.
- Sur le premier point relatif à la participation de la femme au marché du travail en zone rurale, une étude financée par le Centre de Recherche sur le Développement Internationale entre 2012 et 2015, et conduite par IPAR au Sénégal portait sur la problématique de l’emploi des jeunes en zone rurale et des migrations. L’analyse avait fait ressortir un certain nombre de considérations relatives aux caractéristiques des personnes enquêtées. Ces caractéristiques comprenaient l’âge, le sexe, la situation matrimoniale, etc. Il en était ressorti un certain nombre d’éléments permettant de mieux comprendre la participation ou non de la jeune femme au marché du travail en zone rurale et à l’extérieur du cadre de l’exploitation agricole familiale.
Voir aussi :
• Saha and Verick (2016): State of rural labour markets in India
• Olsen and Mehta (2006): Female Labour Participation in Rural and Urban India: Does Housewives' Work Count?
• Mduma and Wobst (2004): Determinants of Rural Labor Market Participation in Tanzania

- Sur le second point relatif à la stratégie collective (niveau du ménage), ou individuelle de diversification, on peut légitimement s’interroger sur le pouvoir de décision de la femme dans le cadre d’un ménage en zone rurale. Le contexte socio-culturel marqué par une hiérarchisation sociale des relations et qui relègue la femme au second plan soulève la question de la marge de manœuvre dont disposerait la femme rurale pour décider de façon autonome et indépendante de l’allocation de son temps entre les activités domestiques et les activités marchandes. Le débat sur le droit d’accès et l’accès effectif de la femme à la terre en est une illustration. À moins de réduire l’analyse au cas des ménages ruraux dirigés par des femmes au Sénégal, le débat sur le pouvoir de négociation de la femme au sein du ménage risque de jeter un sérieux doute sur l’interprétation et l’analyse des résultats. Basu (2006) montre par exemple que le pouvoir de négociation des époux à l’intérieur du ménage détermine l’allocation des ressources à l’intérieur du couple, et établit les implications pour la participation des femmes au marché du travail.

La question du pouvoir de décision de la femme au sein du ménage conduit également à s’interroger sur le lien que l’étude se propose d’explorer entre la diversification des activités par la femme, l’incidence sur ses revenus et son bien-être. Bien que la revue de la littérature indique l’existence d’une étude sur la diversification des activités et l’autonomisation de la femme, la meilleure contribution de l’étude proposée pourrait néanmoins s’inscrire précisément dans le cadre du débat sur la diversification des activités au-delà des activités agricoles en zone rurale, et l’autonomisation de la femme au Sénégal.

Il est donc suggéré à l’équipe de recherche de limiter l’étude au lien entre la diversification des activités économiques par les ménages ruraux et l’autonomisation générale de la femme, y compris autonomisation économique, pouvoir d’agence et de négociation au sein du ménage, leadership au sein de la communauté.
• En s’appuyant sur le Women's Empowerment in Agriculture Index, l’équipe pourrait chercher à déterminer si le Programme d’appui au développement agricole et à l’entreprenariat rural qui visait entre autres à impulser et dynamiser des activités entrepreneuriales essentiellement portées par des jeunes et des femmes, a contribué à l’autonomisation de la femme rurale sénégalaise dans la zone d’intervention (Matam, Tambacounda, Kédougou et Kolda, soit environ la moitié du territoire national et 15% de la population).
• L’alternative pourrait être d’étudier si le PADER a contribué à la diversification des activités des ménages ruraux et en déterminer l’incidence sur les revenus de la femme rurale, mais aussi des hommes ruraux. Ceci permettra par la suite de rechercher les raisons d’un éventuel impact différencié entre les hommes et les femmes, ce qui permettra de satisfaire à l’exigence de prise en compte des considérations de genre telle que stipulée dans l’appel à proposition.

Les enseignements tirés pourraient être utile pour la mise en œuvre du Programme d’appui au développement agricole et à l’entreprenariat rural phase II. Le bureau sous-régional du Fonds international de développement agricole (FIDA) basé à Dakar et le comité de pilotage du PADER mis en place par le Ministère de l’Agriculture et de l’Équipement Rural seraient ainsi des interlocuteurs-clé de l’étude.

Données et méthodologie
L’enquête nationale de 2015 sur l’emploi au Sénégal ne capte sûrement pas la participation ou non au PADER. La suggestion est donc de se rapprocher du FIDA ou du PADER pour obtenir la base de données des bénéficiaires. Les deux bases pourraient alors être utilisées pour faire le matching des individus. Une autre possibilité (si le budget le permet) c'est de conduire une enquête légère auprès d’un échantillon de bénéficiaires du PADER, mais aussi de non bénéficiaires (en faisant attention aux externalités positives du PADER, i.e. certains non-bénéficiaires directs ont bénéficié indirectement des infrastructures mises en place dans le cadre du PADER). Les techniques d’estimations envisagées pourront alors être appliquées sur les données recueillies.

N.B. Dans le fichier joint en fichier word les liens sont actifs et peuvent donc être consultés.
Attachments
Commentaires.docx
(18.26 KiB) Downloaded 8 times

Post Reply

Return to “PMMA-20418 - Women's Employment Issue in Rural Senegal: What Can We Learn About the Shift From Farm Activities to Diversification Strategies?”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest